Outlandish /ROOM/

OUTLANDISH /ROOM/


OUTLANDISH /ROOM/, DELUXE EDITION

"Masculine bodies, supports for poetry and mystery, strangeness and androgynous beauty: come into the world of Marc Kiska, writer and underground photographer who translates the intangible in a single glance.

An uncategorizable artist, he constantly refines his creations’ subtleties. The spectator is never left indifferent, being carried away in a whirlwind of emotions, sometimes paradoxical and yet always complementary.

Deluxe Edition of Marc Kiska's photographic work, from his beginnings in 2004, Outlandish /ROOM/ undergoes a final metamorphosis after two publications by the artist in 2014. Expanded with fifty unpublished works and literary extracts, an exclusive print of the photo cover and a QR code containing many surprises, this bilingual edition in premium colors takes the spectator into the deepest realms of this very distant and yet so close, singular and disturbing world. A world of fantasies and phantasmagoria."


Preface: Frederick Lucius Nathanael - Translated to French by Pauline Soulat

Additional texts - Translated to English by Caroline Messersmith



"Des corps masculins, supports de poésie et de mystère, d’étrangeté et de beauté androgyne : entrez dans le monde de Marc Kiska, écrivain et photographe underground qui traduit l’immatériel en un regard.

Artiste inclassable, il affine sans cesse les nuances de ses créations. Jamais le spectateur n’est laissé indifférent, emporté dans un tourbillon d’émotions parfois paradoxales, toujours complémentaires.

Édition Deluxe du travail photographique de Marc Kiska depuis ses débuts en 2004, Outlandish /ROOM/ connaît une ultime métamorphose après deux publications par l’artiste en 2014. Enrichie de cinquante inédits et d'extraits littéraires, d'un tirage exclusif de la photo de couverture et d'un QR code contenant de nombreuses surprises, cette édition bilingue aux couleurs prémium plonge le spectateur au plus profond de ce monde à la fois lointain et si proche, dérangeant et singulier. Un monde de fantasmes et de fantasmagories."


Préface : Frederick Lucius Nathanael - Traduite de l’anglais par Pauline Soulat

Textes additionnels - Traduits du français par Caroline Messersmith



Editions ABSTRACTIONS, 2022

ISBN: 978-2-492867-02-6

204 pages

20,3 cm - 25,4 cm

8 - 10 inch

Satin Modern Coated Paper

Hardcover


OUTLANDISH /ROOM/, SECOND EDITION



Editions THE BLACK FAWN, 2014

ISBN: 978-82-999664-1-2

108 pages

20 cm - 25 cm

7,8 - 9,8 inch

Premium Paper, matte finish

Softcover



OUTLANDISH /ROOM/, FIRST EDITION



Signed and numbered

Edition of 100


Editions THE BLACK FAWN, 2014

ISBN: 978-82-999664-0-5

150 pages

20 cm x 25 cm

Premium Paper, matte finish

Hardcover


  "David Lachapelle, Anthony Gayton, Justin Monroe, Simen Johan… autant de références et d’évocations qui si elles semblent évidentes de prime abord sont à évacuer assez vite, tant « l’écriture » photographique de Marc Kiska est singulière et personnelle. Dans son ouvrage « Outlandish /Room/ » le photographe semble vouloir se frayer un chemin, ce sera tortueux, boueux et brumeux, escarpé… au cœur de la ville ou dans des bois sombres, dans l’intimité d’une chambre exiguë ou bien perdus dans de vastes forêts oniriques, ses photographies sont comme des balises d’un parcours initiatiques au milieu des méandres et troubles adolescents. Dans des mises en scènes soignées, de réelles compositions plastiques, que l’on devine parfois empruntées aux grand maîtres de la Renaissance, les corps et les objets de Marc Kiska, naviguent entre ombres et illuminations, sont comme des offrandes déposées sur un autel. Des offrandes et même des sacrifices, que l’on imagine dans ces temples païens, des toits d’immeubles de villes anonymes, des maisons hitchcockiennes ou encore des lieux abandonnés aux entrelacs de branches et de ronces… tout cela pétris de référence à la mythologie nordique, comme naturellement absorbé par le photographe né en France en 1983, et qui aujourd’hui vit et travaille au milieu de la nature en Norvège. Des corps, des nus photographiés et dont l’aura suinte de ce quelque chose qui n’est ni tout à fait à la mélancolie, ni vraiment une façon de défier le monde des adultes. La grande force des travaux réunis dans cet ouvrage, c’est de ne pas tout dévoiler et de paradoxalement produire des choses hyper narratives, particulièrement lorsqu’il s’agit de séries autour d’un même personnage. On ne s’étonnera d’ailleurs pas que le photographe se soit essayé avec, déjà une certaine reconnaissance, à la littérature et un premier roman, en 2017, « Les vestiges d’Alice ». Ses images semblent parcourues d’une religiosité inconnue, comme foudroyées d’accents mystiques, il est d’ailleurs intéressant de noter la redondance de cette croix, lumineuse, dans beaucoup de ses photographies. Pénétrer dans l’univers de Marc Kiska, c’est aussi avancer dans l’étrange, nager dans des flous nimbés de couleurs, ou dans des noirs et blancs quasi-cinématographiques, c’est accepter le surréalisme, ne pas s’étonner des baskets, des tas d’ordures, d’un chapelet de saucisses, des oiseaux ou d’une anguille (véritable totem freudien…) qui tutoient le divin. C’est en quelques images, avoir ce sentiment de l’incertitude, cette impression d’avancer sur la crête, tiraillé entre la délicatesse et la rébellion qui peut en jaillir, c’est n’être jamais très loin de cette ligne qui sépare le fantastique d’un monde trop morne."


 

GENRES, Florent Paudeleux

Voir la chronique





"Une plongée dans un monde où le corps masculin devient support de poésie et de mystère, nimbé d’une fragile beauté androgyne." 

 


BOOKALICIOUS, Tara Lennart

voir la chronique





"Ses garçons androgynes ne revendiquent pas l’homosexualité, ils l’incarnent. Kiska rejette la ville et ses violences, mais dans la mélancolie des regards qu’il capte, on perçoit autant de détermination que d’interrogations."



TÊTU #205

Accéder au PDF





"La composition très maîtrisée des images s’efface en même temps que les mises en scène très travaillées, derrière la puissance poétique des images, pour nous faire entrer dans un univers tout aussi fascinant que dérangeant."



New Faces, Ludovic Seth

Accéder au PDF





"C'est un éloge à la beauté que nous livre l’auteur de cet album à l’incroyable poésie. Pas une beauté artificielle telle que l’on en voit sur les couvertures des magazines mais une beauté hellénique digne des plus impressionnantes statues grecques. Immortalisés par Marc Kiska, les jeunes modèles représentés sur ces photos le sont pour célébrer leur différence : leur féminité. Outlandish /Room/, c’est avant tout à un éloge à leur physique hors du commun mais aussi un cri pour la tolérance et le droit à la différence."

 


La sélection du mois (culture livres), GARÇON MAGAZINE n°16, Victorien Biet

Accéder à la page





"Marc Kiska parvient à saisir toute la fugacité et l’incertitude de l’adolescence.”


 

HETEROCLITE, Romain Vallet

Accéder à la page



Close Encounter
Hybrid
Hybrid II
Shame